Aller au contenu principal

Harry Potter et les reliques de la mort

Disponibilité Type Localisation Cote
Disponible Livre 1er Etage - Romans jeunesse R ROW 7
Disponible
couverture du document

Harry Potter et les reliques de la mort

Tome :
7
Editeur :
Collection :
Année de parution :
2007
Sujets :
Dans ce septième et dernier volet, Harry est confronté à une tâche dangereuse et apparemment impossible. Accompagné de Ron et Hermione, il part à la quête des Horcruxes restants de Voldemort dans le but de l'anéantir. Il ne pourra compter que sur sa force et il devra suivre sans hésitation le sentier inexorable tracé pour lui.
Note Idées lecture BnF :
Note Idées lecture BnF : Dix ans après la parution en français du tout premier tome des aventures du sorcier préféré des enfants, et avec une impatience teintée de tristesse, nous découvrons l'ultime tome de cette saga hors du commun. Et que de chemin parcouru par le héros à lunettes rondes et cheveux constamment ébouriffés depuis qu'à onze ans il a découvert en même temps que les lecteurs le monde des sorciers. De livre en livre les personnages, leur monde mais aussi le style de l'auteur se sont étoffés pour construire un véritable univers romanesque où l'on seplongeait chaque fois avec délectation. Du petit garçon maltraité par ses proches et innocent qui se tenait sur le quai 9 3/4 il reste toute la générosité, la gentillesse, la curiosité et le courage mais, au moment où l'on aborde le dernier tome, le voyage initiatique de Harry approche de son terme. L'enjeu était de taille. En effet, à la fin du tome 6, le lecteur sait déjà que Harry ne retournera pas à Poudlard mais va se lancer dans sa quête des reliques pour pouvoir affronter Voldemort une fois pour toutes. Il sait également qu'il n'y aura pas de suite. Il fallait néanmoins réussir à captiver le lecteur, à le surprendre, à le faire frémir. Et c'est chose faite. Alternant avec une maîtrise admirable les moments d'action et de réflexion sur le sens de cette quête, J.K. Rowling nous oblige à dévorer les 800 pages de ce dernier opus. Elle a su, jusqu'au bout, ménager des découvertes, magiques ou humaines, et elle réussit à rendre bien plus surprenant que prévu cet affrontement entre le bien et le mal. Ce livre fait aussi l'effet d'être un bilan et une transition dans la construction des personnages. Ainsi, même siHermione, comme il était prévisible, emmène des manuels scolaires dans leur aventure, les trois adolescents doivent surtout compter sur leur expérience, leur courage, leur maturité et leurs amis pour venir à bout de leur tâche et ils ne peuvent pas toujours s'appuyer sur l'aide des adultes. J.K. Rowling les a emmenés, tout comme elle l'a fait avec ses jeunes lecteurs, aux portes de l'âge adulte.Lorsqu'on repose ce livre, on se dit qu'on aimerait avoir huit ou dix ans et ouvrir aujourd'hui le tome 1 pour la première fois afin de redécouvrir la saga... mais malheureusement, le livre n'est pas fourni avec un retourneur de temps (pour les moldus, non-initiés, ou juste pour le plaisir, relisez le tome 3).