Aller au contenu principal
couverture du document
LivreDisponible
Résumé
±Mange proprement. Dépêche-toi. Ne cours pas. Arrête de rêver.» Disent les Grands. Mais Titus n'a pas le temps de s'arrêter de penser. Il file par la fenêtre et il voyage dans son pays à lui, là où il peut prendre le temps de voir le monde s'animer ; un pays peuplé d'amis, un pays où il se sent chez lui, avec neige, feuilles, papillons, nuages et tonnerre... Les Grands pensent qu'il ne s'intéresse à rien. Les Grands ont peur qu'il soit perdu. Les Grands parlent beaucoup et les Grands voudraient bien que Titus parle.
couverture du document
LivreNon disponible
Résumé
D'un côté de la mer, une gamine attend un bateau avec sa famille pour traverser l'océan et échapper à la guerre... De l'autre côté, un gamin solitaire fait des promenades sur la plage avec son chien en attendant la reprise de l'école... Un boomerang à la trame sociale (l'arrivée d'immigrants par bateau), mais que les enfants vont d'abord lire comme celui de la rencontre entre un garçon et une fille issus de deux mondes très éloignés
couverture du document
LivreDisponible
Résumé
Six écrivains renommés et un photographe de talent, il n'en fallait pas moins pour un portrait de la France par ses rivages et ses campagnes, ses vieilles villes et ses alpages, ses forêts en hiver ou ses champs tout juste moissonnés. Une France non pas éternelle mais comme une rêverie à portée de regard, où l'on oscille des échancrures d'Etretat aux moyennes altitudes du Massif central, nues comme des saharas. Un livre à parcourir comme un album rempli de beaux souvenirs.
couverture du document
LivreDisponible
Résumé
La narratrice a rencontré une femme. Elle l'a immédiatement aimée. Elle n'a jamais aimé comme ça, dans le bonheur. Elles étaient deux. Et maintenant? Elle est seule. Dévastée par le chagrin. Par l'abandon. Mais quelque chose demeure. Une douceur inouïe.
couverture du document
LivreDisponible
Résumé
Ici, le voyage nous interroge davantage sur nous-même que sur ce qu'il propose de découvrir. ° travers un parcours, une recherche, des visions, qui l'amènent lentement à comprendre, Claudine Galea livre une écriture dont le dépouillement, comme celui des photographies qui l'accompagnent, porte en filigrane toutes les nuances de gris pour nous dire ce qui est, exactement. Son regard sans artifice nous invite à changer le nôtre, à accepter ce changement qui nous ouvre à l'autre.