Aller au contenu principal

Vie (philosophie)

couverture du document
LivreDisponible
Résumé
La vie est compliquée… et pourtant si simple à la fois ! Un album coup de cœur qu’on voudrait offrir à tout âge. Que sait-on à propos de la vie ? Il y aurait un millier de choses à dire. Mais commençons par le début...
couverture du document
LivreDisponible
Résumé
Une libraire féministe, célibataire par conviction, qui a décidé de longue date qu'elle ne serait pas mère ; un père architecte qui cherche une nouvelle compagne ; une enseignante fière de son indépendance qui s'est inscrite sur un site de rencontres. En révélant leurs aspirations, leurs craintes, leurs choix, Alice Ferney orchestre une polyphonie où s'illustrent les différentes manières de former un couple, d'être un parent, de donner (ou non) la vie.
couverture du document
LivreDisponible
Résumé
Deux frères ont hérité chacun de la moitié d'une même forêt. Le premier s'installe simplement, il aime la nature comme elle est. Le second a de grands projets, il n'a pas peur de faire de la place, quitte à modifier considérablement le paysage...
couverture du document
LivreDisponible
Résumé
« La haine fait beaucoup de bruit, mais il y a dans ce monde plus d’amour qu’on imagine. » Charlie Mackesy Cette fable universelle et bienfaisante s’adresse à toutes les générations. Elle raconte une histoire d’amitié entre un enfant, une taupe gourmande et pleine de vie, un renard que les épreuves ont rendu méfiant et un cheval sage et serein. Tous les quatre explorent le vaste monde. Ils se posent des questions. Ils traversent des tempêtes. Ils apprennent à s’aimer.
couverture du document
LivreDisponible
Résumé
Le caillou ne meurt pas, parce qu'il ne change pas. Il ne meurt pas, parce qu'il ne vit pas. Tout ce qui change, tout ce qui grandit, tout ce qui pousse, meurt : tout ce qui vit, meurt. C'est drôle à dire, mais nous mourrons parce que nous vivons...
couverture du document
LivreNon disponible
Résumé
A l'intérieur de ce livre au format aussi long qu'un TGV, une ligne noire sur fond blanc se détache, nous incitant à la suivre. Véritable fil conducteur, elle traverse d'imposants buildings et supporte un train vert en quête de passagers. Une fillette haute comme trois pommes grimpe à bord pour rejoindre sa grand-mère, ± presque de l'autre côté du monde ». Assise derrière la vitre, elle voit défiler les paysages urbains froids et déshumanisés, puis ceux, plus verdoyants et accueillants, de la campagne.
couverture du document
LivreNon disponible
Résumé
Un livre poétique, émouvant, noir et blanc... mais aussi un livre qui donne à voir la fragilité et la beauté de l'existence. Dépliez-le et faites surgir ses couleurs et éclore ses fleurs...
couverture du document
LivreNon disponible
Résumé
Alexandre Jollien poursuit sa quête philosophique dune sagesse qui nous apporte la paix intérieure. Si la joie est le but, la voie royale pour la vivre, thème directeur de ces Pensées, est labandon ou, en termes bouddhistes, la non-fixation . Ne pas fixer , cest se débarrasser des représentations, étiquettes qui figent les autres, le monde en des identités immuables, et par là même laisser la vie être ce quelle est, ne rien vouloir changer, ne pas sobstiner contre, être ouvert au changement. Cela rend la perte vivable. Cela rend ouvert à lautre, au monde.
couverture du document
LivreDisponible
Résumé
A force de travail, le directeur est devenu riche. Il est devenu Monsieur le Directeur. Epuisé, son médecin l'oblige à prendre des vacances. Pour la première fois de sa vie, monsieur le Directeur doit prendre le temps de ne rien faire, sous le soleil du bord de mer. Un pêcheur, de retour du large avec deux beaux poissons, lui fait découvrir sa propre conception de la vie. Une rencontre qui va influencer le cours de leurs existences. Perdre sa vie à la gagner... Cet album inpsiré d'un conte mexicain, rappelle aux petits et aux grands qu'on a toujours le temps, qu'il suffit de savoir le prendre
couverture du document
LivreDisponible
Résumé
Quand sa famille quitte la Californie pour s’installer à Reno, une ville vouée aux casinos et aux activités de loisirs en plein désert du Nevada, David Belting passe beaucoup de temps à s’occuper de ses quatre frères et sœurs plus jeunes. Rien ne le prédispose à s’intéresser à l’art. Et pourtant… David a un don. Il dessine formidablement. Sans avoir jamais appris. Ses parents en sont convaincus : il sera un grand artiste, et fera fortune. C’est ainsi qu’ils le poussent à suivre les cours de la vieille Miss Elroy, puis, à l’âge de quinze ans, à intégrer la toute nouvelle école d’art de Reno.