Aller au contenu principal
couverture du document
LivreDisponible
Résumé
" Si Dieu n'existe pas, alors tout est permis ", faisait dire Dostoïevski à l'un de ses personnages. Est-ce vrai ? A-t-on besoin de Dieu pour fonder une morale, pour élaborer les règles du vivre-ensemble ? Une approche pluridisciplinaire faisant appel à la philosophie, aux sciences humaines, à l'ethnologie et aux neurosciences permet-elle d'élaborer une éthique délivrée des commandements révélés mais soucieuse de s'enraciner dans des principes ?